IA : Match Group s’engage avec OpenAI

Un homme utilise ChatGPT.

La maison mère de Tinder, OkCupid et Hinge a signé un partenariat avec OpenAI. Ses employés vont exploiter la technologie de la start-up afin de faciliter leurs tâches quotidiennes. Souscription à ChatGPT Entreprise Les deux sociétés l’ont annoncé dans un communiqué en partie rédigé par ChatGPT. Match Group va ainsi bénéficier de plus de 1 […]

Un homme utilise ChatGPT.

Un homme utilise ChatGPT.

La maison mère de Tinder, OkCupid et Hinge a signé un partenariat avec OpenAI. Ses employés vont exploiter la technologie de la start-up afin de faciliter leurs tâches quotidiennes.

Souscription à ChatGPT Entreprise

Les deux sociétés l’ont annoncé dans un communiqué en partie rédigé par ChatGPT. Match Group va ainsi bénéficier de plus de 1 000 licences pour exploiter la version de l’agent conversationnel alimentée par GPT-4, le modèle le plus puissant de l’entreprise, dans le cadre d’une souscription à ChatGPT Entreprise. L’offre pourvoit une sécurité et une confidentialité accrue, ainsi qu’un accès illimité à GPT-4. Elle permet des entrées plus longues, ainsi qu’une capacité d’analyse de données avancée et des options de personnalisation.

« Imaginez un lieu de travail où ChatGPT est la nouvelle machine à café : tout le monde se rassemble, bourdonne d’excitation et produit des idées brillantes », indique le communiqué particulièrement enthousiaste. L’IA accompagnera les employés dans des missions variées comme le codage, la conception ou l’analyse. Will Wu, directeur de la technologie de Match Group, qualifie l’intégration de ChatGPT Entreprise de « véritable révolution de la culture du travail », ajoutant que l’IA « dope les moteurs d’innovation ».

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers l’IA générative. Les solutions sont progressivement lancées sur le marché et, à l’instar de Copilot ou de Duet AI, peuvent directement être intégrées dans les applications de productivité utilisées par les travailleurs.

Match Group fait cap sur l’IA

Outre le déploiement de la technologie en interne, Match Group ambitionne aussi d’en tirer profit dans ses produits. Dans une lettre adressée à ses actionnaires, la société décrit par exemple la manière dont l’IA peut améliorer l’expérience utilisateur. Elle pourrait accompagner ses clients dans la création de leur profil sur l’une de ses applications de rencontre, mais également perfectionner le processus de match entre les différents comptes.

Le groupe teste des fonctionnalités comme un sélecteur de photos alimenté par l’IA, ainsi que la génération de texte pour assister les utilisateurs lors de l’écriture de leur biographie. « Nous espérons que l’IA touchera tous les aspects de nos applications en améliorant la qualité des profils, la découvrabilité et le matchmaking. Et, plus important encore, en créant un environnement encore plus sûr pour nos utilisateurs », déclarait Bernard Kim, PDG de Match Group, à ses investisseurs fin janvier.